Agroécologie

Gardiens d'un lieu classé Natura 2000, nous souhaitons que l'humain puisse avoir un impact positif sur les écosystèmes présents et à venir, à une période cruciale où la biodiversité est un enjeu majeur.

Entre 1970 et aujourd’hui, nous avons perdu près de la moitié des oiseaux en Europe, ainsi qu’environ trois quarts des insectes. A l’échelle planétaire, c’est à peu près 75% des individus vertébrés que nous avons perdus, mammifères, oiseaux, poissons, amphibiens.

Vincent Bretagnolle • Directeur de recherche au CNRS

Présents depuis mi-2021 à la Ferme d'Ahinvaux, nous sommes dans une phase d'observation des 4 saisons avant de nous lancer dans des actions concrètes et un plan à long terme pour soutenir la biodiversité et permettre une activité économique et résiliente.

Apprivoiser un lieu aux multiples facettes

Nous apprivoisons notre nouveau rôle de gestionnaire de cheptel d'ânes et nous observons les interactions entre les éléments vivants et leur impact sur la qualité des sols. La gestion holistique des pâtures semble être une piste intéressante à suivre.

Nous souhaitons que la Ferme d'Ahinvaux bénéficie à l'économie locale par la vente de productions et transformations sur le lieu. Pour produire efficacement et en améliorant l'écosystème global, nous privilégions l'agriculture régénérative et l'approche permaculturelle, dans le but de restaurer les sols et d'utiliser les potentiels positifs de chaque élément.


Co-créer avec la nature un système écologique rayonnant positivement sur la biodiversité